Celeste

Céleste

Tu auras les yeux de ton père
Et sa mélancolie
Le silence sans âge qui se répand
Au coucher du soleil sur la mer

Tu arriveras avec la lune de septembre
Qui m'emplira de son lait
Et je t'aimerai comme cela n'advient que dans les contes
Pour toujours

Je t'attendrai sans m'en aller
Comme le font déjà les hirondelles
Dans le ciel de mon pays
Il fait vieillir mais sur le dos d'une autre époque
En dansant il rêve
Toujours que la douce lumière de l'Est
Illumine les espoirs et les genêts
Et le ciel est simplement... céleste
Célestre

Tu auras des livres, des sandales et un petit seau
Des souvenirs lumineux
Tes cheveux seront noirs comme les miens
Mais en un instant tu t'envoleras
Vers l'île lointaine d'une ville
Comme je l'ai fait un jour moi aussi, mon amour
Parce que le soleil peut parfois oublier la lune

Je t'attendrai et tu arriveras tôt ou tard
Sans même faire de bruit
Je t'entendrai
Et tu resteras même alors que les feuilles changeront de couleur
Dans ce pays que tu ne connais pas encore
Où l'automne sent la châtaigne
Et le ciel est simplement... céleste

Comme le souffle d'une vie qui ouvre grand
Même les impostes
Et qui t'invite à sourire même quand tu ne le veux pas
Ce vent amoureux que tu respireras toi aussi, que tu respireras

Et puis j'aurais le courage de t'attendre encore un peu
Et je te promets que tu verras par la fenêtre un ciel simplement... céleste
Un ciel simplement céleste

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site