Invece No

Bien au contraire

Peut-être suffisait-il de respirer, simplement de respirer un peu
Jusqu'à retrouver tous ces battements de coeur en moi
Et ne pas seulement attendre le moment de partir, ne pas s'enfuir
Parce que ça ne pourra jamais devenir une habitude de vivre décembre sans toi
Qui reste ici-bas espère en l'impossible

Mais bien au contraire, aujourd'hui il ne reste plus le temps de t'expliquer
De te demander si je t'ai suffisamment aimée
Je suis là et j'aurai encore tant de choses à dire, encore

Parce que restent étouffées entre mes dents
Les choses les plus importantes
Ces mots que nous n'osons jamais prononcer
Je me plonge dans ma souffrance pour les en sortir et les reporter ici
Un à un
Tu les entends, ils t'embrassent déjà et se posent pour l'éternité sur nous

Tu me manques au point que je ne peux pas les répéter, je ne peux plus les dire

Bien au contraire, je subis la pluie des souvenirs
Et je ferai bien plus que d'admettre qu'il est trop tard
Comme je voudrais pouvoir parler encore, encore

Mais bien au contraire, aujourd'hui je n'ai plus le temps de t'expliquer
J'avais moi aussi quelque chose à espérer
Et devant moi, quelque chose à finir avec toi

Peut-être suffit-il de respirer, seulement de respirer un peu
Aujourd'hui il est peut-être tard
Mais aujourd'hui bien au contraire, il est peut-être temps

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site