Mi tengo

Je garde

Je garde bien davantage de choses que j'en perds
Je te laisser aller mais je n'oublie rien de nos souvenirs
Je garde ces années, celles de toutes les merveilles
D'autres viendront et je te les raconterai

Parce qu'avec toi j'ai appris à quel point l'on peut être heureux
Sans miracle
Regarder avec toi, juste dans la même direction,
Etait déjà une incroyable aventure
Et puis j'ai compris que dort toujours moins
Celui qui aime un peu plus

Je garde certains frissons à mon échine
Parce que les arrêter n'en vaut pas la peine
Je garde aussi à une plaie béante
Alors d'avoir raison, qu'est-ce que j'en ai à faire ?

Parce qu'il n'y a pas de coupable à chercher
Si personne n'est responsable
Il y a seulement un nouveau chemin à trouver
Il n'y a pas de gagnant ni de perdant
Mais lorsque tu dormais, moi je guettais dans le ciel

Je voyais les étoiles se lever
Sur les sommets et se diriger vers toi
Jusqu'à remplir la chambre
De la plus belle lumière qui soit

Jusqu'à remplir la vie de la plus belle lumière

Je garde ce que tu m'as dit à la porte
Cet élancement dans ma poitrine
Et les fleurs en papier

Parce qu'il n'y a pas de coupable à chercher
Mais seulement la fin
Et au milieu le bien qu'il nous reste

Je peux garder ta colère, si tu préfères
La mienne, je te jure, je l'ai laissée s'en aller
Si nous avons fait partie d'une erreur
Mais parfois aussi de quelque chose d'un peu meilleur

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×