Un fatto ovvio

Une évidence

Il est inutile désormais
Que tu t'obstines encore
A nier une évidence

Tu as besoin de moi
De la même façon que
Moi de toi

Laisse les choses comme elles sont
Et prends ce rêve à portée de main
Commence simplement à y croire
Et ne t'en vas jamais
Parce que...

Tant que tu restes
Tu seras le meilleur de mes maux
Tu seras
De ces années avares
L'or entre mes mains
Et je serai
La même chose
Pour toi

Il te suffirait d'admettre
Que malgré tout
Ce que l'on a aujourd'hui
Est la preuve la plus évidente
Que notre passé stérile
Ne supporte pas d'être répété
Ni au futur ni au présent
Comme ça maintenant
Ne reviens jamais en arrière
Ne nous sacrifie pas ainsi

Tant que tu restes
Tu seras le meilleur de mes maux
De mes maux
Tu seras
De ces années avares
L'or entre mes mains
Et je serai
La même chose
La même chose

De mes jours malades
Le remède entre mes mains
Tu seras
Et je le serai aussi
Pour toi

Il est inutile désormais
Que tu t'obstines encore
A nier une évidence

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site